regarde : le blog / magazine des tendances et des curiosites creatives! Art numerique, installations interactives, design hypermedia, game art, machinimas, sexe et jeux vidéo
PAR PIERRICK THEBAULT 29.11.2009

Merci à tous ceux qui jettent encore régulièrement un coup d’oeil à ce blog, qui gardent mon flux RSS bien au chaud dans leur aggrégateur, ou qui atterrissent ici par hasard grâce à Google. Le blog a fermé ses portes en 2009, mais les archives restent accessibles. Bonne visite!

PAR PIERRICK THEBAULT 27.11.2009

regarde.orgConsacré au jeu et au détournement dans la création contemporaine, GAMERZ réunit tous les ans à Aix-en-Provence des artistes, des chercheurs et des professionnels français et internationaux de la création numérique autour d’une programmation riche, novatrice et ludique à la frontière des arts, de la création sonore et des nouvelles technologies. En engageant, les champs de l’interactivité et des nouvelles technologies dans l’art contemporain, le festival GAMERZ fait découvrir et partager ces nouvelles créations à un public toujours plus nombreux et hétéroclite. Issus de différents réseaux européens de création, les artistes rejoignent GAMERZ pour décrypter les codes et la culture des jeux vidéo en immergeant le public au coeur d’un univers ludique et interactif par le biais d’expositions, de performances, de débats et de workshops.

Rendez-vous majeur des cultures multimédia et des nouvelles formes artistiques, depuis 2006, GAMERZ a su s’imposer comme défricheur de nouvelles formes d’expression. Pour cette cinquième édition, du 26 novembre au 4 décembre 2009, à Aix-en-Provence, le festival GAMERZ présente un gigantesque terrain de jeux multimédia accueillant, pendant une semaine, dans cinq lieux, les installations d’une trentaine d’artistes. En investissant la Fondation Vasarely, l’Ecole Supérieure d’Art, les locaux de Seconde Nature et différents lieux culturels d’Aix-en- Provence, c’est un véritable circuit culturel qui active la ville.

Lire la suite »

PAR PIERRICK THEBAULT 12.10.2009

regarde.orgSituer un individu, un lieu, un objet ou même un contenu immatériel fraichement créé dans l’espace n’a aujourd’hui plus rien de compliqué. Qu’il se promène dans la rue, téléphone en poche, ou qu’il soit confortablement installé derrière un ordinateur connecté sans-fil à internet, l’usager moderne baigne sans le savoir dans un incroyable cocktail technologique. GPS, GSM, WIFI ou Bluetooth permettent en effet de localiser les internautes et de représenter en quelques secondes leur position sur une carte. Mais si la géolocalisation répond souvent à des problématiques de navigation, elle est également à l’origine de nouvelles pratiques. A l’heure où les « location based services » (ou services géolocalisés) riment avec réseaux sociaux, devra-t-on encore demain commencer une conversation téléphonique par l’incontournable « Où-es-tu ? » ?

Après avoir envahis les habitacles de berlines, le GPS s’invitent à présent dans tout bon « smart phone ». Les « early adopters » utilisent évidemment le positionnement par satellite pour trouver leur chemin, un bon restaurant ou même pour s’informer de la vie culturelle de leur ville, mais aussi de plus en plus pour « géotaguer » leur photos. Automatiquement ajoutés aux métadonnées EXIF, les coordonnées géographiques du lieu permettent en effet de visualiser les clichés sur une carte, via un « mashup ». L’usager peut ainsi facilement resituer le contexte de la prise de vue et naviguer dans ses données d’une manière alternative. Le « geotagging » ouvre également de nouvelles perspectives dès lors que les photos sont hébergées sur des plateformes de partage telles que FlickR. (…)

Lire la suite de l’article

Retrouvez les updates de “regarde” sur Orange-Innovation

PAR PIERRICK THEBAULT 12.10.2009

regarde.org60% des occidentaux jouent. Sur consoles, ordinateur, téléphone portable ou sur le web, tous consacrent quelques heures à s’amuser derrière un écran. « Casual » et « serious » gaming ont évidemment bouleversé les pratiques, mais les productions héritées des classiques de la sphère vidéoludique continuent de rassembler des joueurs plus ou moins invétérés. Parfois éclipsées par la course au photoréalisme qui fait rage dans l’industrie, les innovations en matière de design d’interface et d’expérience utilisateur ne laissent pourtant personne indifférent. Zoom sur les tendances lourdes d’un jeu vidéo nouvelle génération.

Plonger les joueurs dans un environnement à couper le souffle, lui faire vivre une aventure hors du commun : voilà les ingrédients Hollywoodiens qui dictent aujourd’hui les productions en 3D. Avec des graphismes toujours plus fins, adaptés aux téléviseurs HD, les jeux ne conservent pas moins de nombreux éléments en deux dimensions. Qu’ils soient accessibles au démarrage du jeu ou pendant la partie, les menus ont longtemps souffert d’un design assez pauvre. De la même manière le « head up display » (HUD), se superposant à l’image, tendaient à saturer l’écran d’informations relatives aux mécanismes du jeu (barre de vie, mini-carte, inventaire, etc). A l’heure où le photoréalisme reste un argument de vente majeur, les studios de développement s’efforcent de repenser leurs interfaces utilisateurs afin qu’elles fluidifient une expérience que l’on qualifiera de « seamless ». (…)

Lire la suite de l’article

Retrouvez les updates de “regarde” sur Orange-Innovation

PAR PIERRICK THEBAULT 12.10.2009

regarde.orgComment Internet vous voit-il?
Exposée au musée du MIT, l’installation « Personas » d’Aaron Zinman se décline sur la toile. Tirant parti d’un algorithme d’analyse du langage naturel, l’application analyse un corpus de données lié à un individu donné. Lire la suite

regarde.orgMesurez le poids des données avec « Virtual Gravity »
A la frontière du digital et de l’analogique, l’interface tangible de Silke Hilsing renouvelle l’expérience du « Google Fight ». Connecté à l’API de « Google Tendances », cette installation atypique vise à comparer la popularité de deux mots en convertissant le nombre de sources en une masse ! Lire la suite

regarde.org« Maptor » libère les cartes des petits écrans
Jin-Sun Park et Seon-keun Park illustrent avec brio un concept de carte vidéo-projetée. Sorte de mini lampe torche à peine plus grande qu’un rouge à lèvre, le gadget mobile des designers coréens propose aux piétons de trouver leur chemin de manière ludique. Lire la suite

Retrouvez les updates de « regarde » sur Orange-Innovation


Accueil | Toute l'actu | Interviews | Dossiers | S'abonner | A propos du blog | Archives
  • Retrouvez toutes les tendances et les curiosités créatives sur regarde:
  • Articles, brèves et analyses par Pierrick Thébault (visitez aussi mon LinkedIn)
    Site optimisé pour Mozilla Firefox et propulsé par Wordpress.
    Creative Commons License.