La perception des mécanismes sous-jacents aux applications.

Au cours de cette deuxième expérimentation, nous nous sommes attachés à étudier les figurations ou les transcriptions que forment les utilisateurs pour appréhender les mécanismes sous-jacents aux applications orientées produit. Nous avons adopté un point de vue plus large que lors de la précédente expérimentation, celui d’un écosystème de produits. Si l’échelle du produit est intéressante pour étudier les interconnexions et les mécanismes sous-jacents aux applications, elle ne permet pas de mettre en exergue la manière dont ces dernières trouvent leur place dans un tissu ou une infrastructure plus globale. Nous avons ainsi souhaité explorer la manière dont les gens se représentent précisément les applications: comment s’articulent-elles dans l’écosystème de ressources? Comment les mécanismes qu’elles mettent en place sont-ils compris et perçus par les utilisateurs? Sont-elles réellement perçues comme des entités indépendantes? Pour explorer ces questions, nous avons imaginé un exercice de schématisation visant à étudier les transcriptions figurales1 développées par des utilisateurs face à un écosystème donné.


  1. Dinet et Kitajima (Dinet et al., 2011) ont mené une exercice similaire visant à étudier la manière dont des enfants schématisent une recherche sur le World Wide Web.