L’Informatique Ubiquitaire, une vision fondatrice de l’Internet des Objets

La promesse d’un ordinateur « invisible », « distribué » et « intégré » dans le monde réel a, pendant plus de 20 ans, fédéré une large communauté de chercheurs issus de disciplines différentes. Initialement formulée par Mark Weiser, cette vision d’une informatique « ubiquitaire », partout et sans cesse disponible, a conduit à la création d’innombrables prototypes de terminaux, d’ordinateurs portatifs, d’interfaces tangibles ou d’artéfacts connectés à de nouvelles infrastructures réseaux et logicielles. Ancrés dans différents courants, ces derniers partagent une caractéristique commune : proposer des modalités d’interaction à l’information alternatives à celles proposées par l’ordinateur personnel. Ils permettent également le développement de nouveaux types d’applications, tirant parti des interconnexions entre les systèmes pour mieux satisfaire les besoins suscités par les activités du quotidien. L’Informatique Ubiquitaire constitue ainsi un véritable « agenda intellectuel » (Abowd, 2012) décrivant de multiples enjeux techniques, méthodologiques et socio-économiques, et oscillant entre imaginaire et réalité. Dans ce chapitre, nous proposons de revenir sur son histoire, sur les courants dont elle a permis la construction, sur les discussions qu’elle a soulevées et sur sa diffusion dans la société.