L’Internet des Objets, la rencontre de l’Informatique Ubiquitaire et des produits

Bien que l’UbiComp appelle à la rencontre et à l’hybridation de l’ordinateur et des produits, les chercheurs se sont longtemps refusés à « donner forme » aux systèmes qu’ils développaient. Les récits et mythes, que nous avons présentés comme trompeurs, ont en effet souvent conduit la création d’applications invisibles, communiquées au travers de terminaux mobiles, d’écrans déployés dans l’environnement ou d’ordinateurs « portatifs ». Si elle a souvent été éludée, l’opportunité de concevoir de nouveaux produits, intégrant des capacités de traitement de l’information, a pourtant été explorée. La vision des produits « informationnels », « communicants » ou « connectés », démocratisée par Don Norman au début des années 2000, constitue ainsi une première tentative, cependant avortée, de « concrétiser » l’imaginaire de l’UbiComp. Si l’on a critiqué la stabilité de ce dernier, il a cependant été « réactualisé » par les chercheurs du courant de l’Internet des Objets, sous l’impulsion de développements visant à s’ appuyer sur les infrastructures existantes, plutôt que d’en créer de nouvelles. En « ancrant » non seulement leurs prototypes dans le « désordre » technologique, mais également dans les « pratiques » du Web, les chercheurs travaillant sur le Web des Objets, ont en effet permis l’ « itération » de l’imaginaire de l’UbiComp, la création de nouveaux types de produits et leur intégration dans la société. Dans ce chapitre, nous proposons de retracer l’évolution de l’imaginaire suscité par la rencontre des produits et de l’UbiComp, et son déplacement de la recherche vers l’industrie. Après avoir présenté le concept fondateur d’« information appliances », que de nombreux designers se sont par la suite réappropriés, nous décrirons les nouveaux produits « hybrides » aujourd’hui disponibles sur le marché.