utile « regarde : le blog / magazine des tendances et des curiosites creatives! Art numerique, installations interactives, design hypermedia, game art, machinimas, sexe et jeux vidéo
PAR PIERRICK THEBAULT 29.05.2007

regarde.orgGéolocalisez en une requête. A l’heure où beaucoup des sites d’hébergement de photos ont intégrés l’API Google Maps sur leur plateforme, peu d’utilisateurs ont le courage de venir placer manuellement leurs clichés. Avec GeoNames, plus besoin d’un appareil photo GPS pour faire du mashup géolocalisé! Cette nouvelle base de données collaborative, au fonctionnement proche du wiki, s’appuie sur ses utilisateurs pour répertorier des latitudes, des longitudes, des noms de ville, et même des adresses. Si l’on retrouve principalement dans les villes les noms des stations de métro et des grands quartiers, il est également possible de référencer n’importe quel point d’intérêt (parc, bureau de poste, hôtel, restaurant). A chaque endroit correspond enfin aussi un code postal, un population, l’élévation et le fuseau horaire correspondant. Avec 6,5 millions de spots référencés, on comprend pourquoi Popfly, Slide.com et LinkdIn ou encore Tagzania (dont le concept est un peu similaire) utilisent l’API de GeoNames. Les entrepreneurs pourront même télécharger la base pour l’intégrer à leur service web. Indispensable !

PAR PIERRICK THEBAULT 16.02.2007

regarde.orgLes apprentis sorciers de l’interactivité et autres beginners du physical computing se réjouiront des nouveaux kits proposés par l’italien Tinker. C’est pixelsumo qui nous fait un petit topo sur la nouvelle compagnie lancée par Massimo Banzi (aka Mr.Arduino), et ses cartes logiques. Arduino s’est imposé tout au long de l’année comme un des outils phares des artistes du numérique, en leur permettant d’interfacer très facilement capteurs et moteurs avec un PC. La petite carte débarque un an après avec un contrôleur Bluetooth intégré (100m de distance), ou, au choix, un port éthernet (dialoguant via osc). Ce nouveau jouet ouvre évidemment beaucoup de nouvelles possibilités (interfaçage avec des mobiles, connections sans fil à un PC…) et devrait se faire une place discrète dans votre future installation. Pour ma part, je lorgne déjà sur le player mp3 capable de jouer jusqu’à 512 pistes en dynamique et sur l’interface DMX, qui autorise la gestion de lampes diverses. Tant qu’à faire, n’hésitez pas à faire vos donations pour m’offrir le kit de prototypage et sa palanquée de capteurs!

PAR PIERRICK THEBAULT 12.12.2006

regarde.orgIl n’aura pas fallu bien longtemps aux bidouilleurs et autres hacktivistes pour s’emparer du contrôleur de la console phare du moment. Pendant que les développeurs en herbes bavaient déjà devant le nouveau kit de développement AiLive, qui permet d’enregistrer à la volée ses séquences de mouvements (la preuve en vidéo), d’autres n’ont pas perdu leur temps. A peine quelques jours après la sortie de la petite dernière de Nintendo, voilà que fleurissent sur Youtube des vidéos de gamers en pleine partie de Counter-Strike ou Half Life … à la Wiimote ! Si le résultat a de quoi surprendre, l’exploit peut très facilement être reproduit chez vous. Plusieurs applications et drivers supportés par les principaux Os sont en effet disponibles depuis quelques semaines sur le net. Côté Windows, c’est GlovePIE, codé par Carl Kenner, qui tend à s’imposer. Le soft vous permet d’émuler un joystick et un clavier à partir de différents périphériques… dont la manette de la Wii. Il suffit donc d’une wiimote et d’un ordinateur supportant le bluetooth pour contrôler votre ordinateur d’une seule main ! Une tripotée de scripts sont évidemment en développement, et même si certains requièrent la fameuse « sensor bar » (à construire vous-même dimanche prochain), les possibilités offertes sont nombreuses. Et pour ceux qui désespèrent de voir un jour Goldeneye sur Wii, sachez qu’une configuration est dès à présent téléchargeable pour y jouer sur un émulateur Nintendo 64 (via votre PC donc). Côté Apple, il faudra se tourner vers Darwiin Remote qui permet de mapper la plupart des actions. Bref, comptez sur nous pour garder un œil sur la scène des wiihackers .

PAR PIERRICK THEBAULT 22.05.2006

regarde.orgDifficile de rester insensible à boite de pandore musicale. Tout le monde a déjà cliqué au moins une fois sur le lien menant au site « Pandora« , mais je suis sûr que beaucoup d’entre vous sont passés à côté de ce service indispensable. Certes, la bête ne transpire pas le web 2.0, vous crache à la figure un gros carré de publicité, et ressemble plus à une boutique de mp3 en flash qu’à un vrai projet de génome musical, mais quand même. Concrêtement, Pandora vous balance dans vos enceintes des morceaux que vous aller forcémment aimer, à partir d’une simple requête. Entrez un nom de groupe ou de morceau et l’aventure démarre. A chaque chanson streamée, vous pouvez zapper, évaluer, consulter, acheter, en un minimum de clicks. La machine se trompe? Faites lui comprendre, elle rectifira son tir. Derrière le serveur se cachent quand même six ans de classification, des milliers de morceaux référencés par rythme, sonorité, voix, origine ethnique ou encore couleur sonore… Un vrai réseau de neurones au service de l’écoute qui se nourrit de vos comportements. Finie la programmation radio traditionnelle dirigée, pour peu que vous osiez vous inscrire. Difficile de ne pas en profiter, c’est gratuit. Existe aussi en Pandora Box. (merci wyfiwyg)

Lire la suite »

PAR PIERRICK THEBAULT 24.11.2005

regarde.orgVisitorVille révolutionne l’analyse du traffic de votre site web. Les histogrammes et les camemberts de Google Analytics vous débectent? Laissez tomber les graphiques compliquées et les chiffres à tout va, le service de World Market Watch propose des métaphores visuelles intéressantes. Place à la 3D, et à une ville géante (ou pas). La fonction est la même, mais le résultat bien plus créatif et intuitif! Une fois le logiciel VisitorVille installé, vous découvrirez un univers virtuel ou chaque visiteur est représenté, non pas par un nombre, mais par un modèle 3D. En clair, chaque surfeur apparaît pour de vrai et il est ainsi bien plus aisé de se rendre compte de l’affluence sur votre site! C’est complètement barré, des péquins débarquent via des cars de referrers (les adresses qui pointent vers une de vos page) et les gratte-ciels poussent en fonction de votre contenu. En clair, on retrouve toutes les fonctionnalités des concurrents, mais à une sauce plutôt étrange. Pour ceux qui sont encore sur un pc antique, une version 2D est même disponible. Revers de la médaille, le service est payant! Le « serious fun » annoncé ne sera possible que si votre site est hébergé sur les serveurs de la compagnie (hosted mode) ou si vous arrivez à importer vos logs Apache (le fichier de votre serveur http qui enregistre toutes les requêtes) . Forcément, ça rend la chose moins accessible. On se contentera de ces quelques vidéos. J’ai peur que oui. Des screens dans la suite.

Lire la suite »


Accueil | Toute l'actu | Interviews | Dossiers | S'abonner | A propos du blog | Archives
  • Retrouvez toutes les tendances et les curiosités créatives sur regarde:
  • Articles, brèves et analyses par Pierrick Thébault (visitez aussi mon LinkedIn)
    Site optimisé pour Mozilla Firefox et propulsé par Wordpress.
    Creative Commons License.